Artifices

• Perfect love ? •

Aujourd’hui comme depuis six mois, mon cœur balance. Sans vraiment être capable de faire un choix.

Ce que je réalise néanmoins, c’est que le choix que je suis supposée faire… est plus profond que ce dont il a l’air.

D’un côté, il y a Eden. C’est comme si je savais au fond de moi qu’on est fait pour être ensemble. Je ne sais pas comment l’expliquer. C’est le seul homme au monde qui me fait cet effet là. Depuis que je suis retourné le voir il y a 6 mois, on entretient une relation plutôt surprenante. On alterne des moments très forts, et très froids. On vit notre vie chacun de nos côtés. Puis de temps en temps, on s’appelle pendant des heures… rêvant de ce qu’on pourrait faire, rêvant de ce qu’on pourrait être. Puis de temps en temps, le soir on se raconte à quel point on a envie l’un de l’autre. Le reste du temps, c’est le silence radio.
Il y a quelques semaines, je me suis arrêté le temps d’un dîner dans sa ville, entre mes différents trajets de l’été. Et à chaque fois c’est la même chose : on se retrouve comme si le temps ne s’était pas écoulé depuis notre dernière rencontre.
Ces moments, ils sont importants pour moi. Et je le lui ai dit.
"Je suis contente de te voir. Mais surtout parce-que te voir me permet de rester dans la réalité."
C’est ce qui est à mes yeux, le plus dangereux dans notre relation… Finir par l’idéaliser.
A chaque fois on parle de nous. Il me dit que je suis la seule fille à lui faire cet effet-là et qu’il comprend pas pourquoi. Et pourtant, il a tellement peur de prendre le risque de se mettre avec moi.
"Le bien est l’ennemi du mieux"
Je ressens ses sentiments lorsqu’il pose ses yeux sur moi. Je le vois prendre sa tête dans ses mains et douter. Je lis la peur sur son visage de perdre ce qu’il a, pour moi. Et puis il finit toujours par me sortir une connerie comme "mais tu comprends, on n’a pas les mêmes centres d’intérêts".
Alors non je ne comprends pas. Je lui dis que je fais ce que je fais dans ma vie en fonction de mes sentiments. Je lui dit que je n’ai pas peur de choisir ce que j’ai envie de vivre. Et que la personne avec qui je partage ma vie, je ne la choisis pas en fonction d’une liste de critères, mais en fonction de ce que je ressens.

D’un autre côté, il y a Stan. Il est tellement amoureux de moi. Il est tellement adorable. Il est tellement prêt à tout pour moi. Et je me sens tellement bien avec lui… Sans pouvoir me projeter. C’est comme si tout était parfait… mais qu’il ne me faisait pas vibrer.
Au fil du temps il a fini par conquérir mon cœur… Mais il n’a a jamais été celui sur lequel je me serais retourné dans la rue.
Alors bien sûre, je me suis attachée à lui pendant cette année, et ça me brise le cœur de devoir le laisser derrière moi. Mais j’ai l’impression de ne pas être honnête avec lui, ni envers moi-même… si je restais avec lui.

Les questions que je me pose aujourd’hui, sont difficiles… mais tellement réelles.
Prendre le risque ? Rester dans la facilité ?