Artifices

• L'autre •

"Try and see what happens"

C’est ce que j’ai fait. Encore une fois. Je suis retourné voir Eden.

Quand on s’était quitté le week-end dernier, il est clair que j’en étais pas revenu indemne. Mais je ne pensais pas que lui non plus. Je ne pensais pas qu’il continuerait de penser à moi et à m’écrire. Et encore moins qu’il serait aussi entreprenant.
Je me suis laissé tenter encore une fois. Ne sachant pas trop si je devait y croire ou non.
Je lui disais que je ne regrettais rien car j’avais tout tenté. Que je lui avais clairement dit ce que je voulais. Que j’avais même fait 300km pour venir le voir. Que tout cela ne dépendais plus de moi. Que je respectais son choix.
Il me disait indirectement qu’il continuait de penser à moi. Qu’en fin de compte le choix qu’il avait fait ce week-end là, il ne l’avait pas vraiment fait quand j’étais là mais bien avant que j’arrive. Comme si il s’était convaincu que c’était le seul moyen, et que maintenant il se rendait compte qu’il ne savait plus ce dont il avait envie.
Il m’a proposé qu’on se revoit. Et puis j’ai replongé.

"Trying to catch a wave"

J’ai passé un bon week-end. On est allé au restaurant. On est allé au cinéma. On est même allé se promener dans ce joli parc au sommet de cette colline qui surplombait la ville. On a passé deux belles nuits ensemble. On l’a fait, et j’ai vu dans ses yeux qu’il était sûr de ce qu’il faisait. Puis il m’a raccompagnée sur les quais de la gare.

En rentrant, je ne sais pas trop comment je me suis senti. Pleine de sentiments sûrement. Avec l’impression d’avoir laisser derrière moi quelque chose d’extraordinaire. Mais impossible à retenir.
Lui, je n’en sais rien, et je ne le saurais probablement jamais. Je n’ai jamais réussi à savoir ce qu’il ressentait vraiment.

J’ai fini par lui dire que je ressentais encore quelque chose pour lui. Mais que je m’étais rappelé qu’encore une fois il m’avait mis dans la position de "l’autre fille". Et que je ne le supportais plus. Que c’était un manque de respect autant pour elle que pour moi. Que je lui avait fait probablement une des plus sincères déclaration. Mais qu’il n’avait rien fait. Et que ce n’était pas ce genre de relation dont je souhaitais. Qu’il était évident que je tenais plus à lui, que lui à moi.

Il m’a expliqué qu’il ne pouvait plus me faire confiance. Qu’il ne savait pas si ça lui reviendrait un jour, que c’était encore trop tôt, et que peut-être que oui dans un autre jour ou une autre année. Qu’en le quittant l’été dernier, je lui avais brisé le cœur.

Et ça m’a brisé le mien.