Artifices

• J’ai quelque chose à te dire •

Parfois je me demande quand est-ce que j’aurais le courage de lui en parler. Je me rappelle du jour où je l’ai appris. J’étais allé aux urgences gynécologiques pensant que j’allais ressortir de là avec un petit traitement pour mycoses. Au lieu de ça ce sont les mots « IST » et « il existe des traitements, mais vous n’en guérirez jamais » qui ont résonné dans ma tête. On pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres, que ça ne nous touchera jamais. Je crois que j’ai un peu paniqué au début. Puis j’ai commencé à poser pleins de questions. Je me suis (...)

• Lie to me •

« Have you had sex yet ? - What? - Just asking. - Honestly? - No, lie to me. » C'est ce qu'elle dit ironiquement dans ce film. Et je trouve que ça représente plutôt bien la réalité. Comme si les gens hésitaient continuellement à dire la vérité. Comme si tout le monde essayait de se cacher sous prétexte que moins on en dit sur nous, moins on a de chances que les gens se servent de ces informations contre nous. Je parlais avec Stan tout à l'heure. Je n'arrive toujours pas à savoir si je peux lui faire confiance ou non. Et pourtant, il a l'aire tellement sincère quand il me (...)

• Sentimentalement parlant •

J'ai toujours trouvé les relations plus qu'amicales assez compliqués. Et j'ai toujours eu le don de me mettre dans des situations gênantes. Comme maintenant tiens. J'ai craqué aujourd'hui et je me suis enfin mise avec ce mec, Stan. Comment vous expliquez la situation. On se connait depuis pas mal de temps maintenant, mais on avait jamais été vraiment proche. En fait, à la base il était ce genre de pote avec qui je pensais qu'il ne se passerait rien, mais vraiment rien de rien. Et je crois que c'est justement dans cette ignorance que je me suis le plus rapproché de lui. On habite (...)

• Fresh start •

Je ne sais pas trop par où commencer. Ça fait longtemps maintenant que je n'ai plus l'habitude d'écrire, mais ça me manquait alors je me suis dit "pourquoi pas reprendre ?". Après tout, ça me fait du bien quand j'écris, ça rends tout ce qui se passe dans ma vie plus réel. Comme si je ne pouvais plus me mentir à moi-même. Et puis l'idée de pouvoir être lu me plaît. Je me dis que j'aurais peut-être l'impression de ne pas totalement écrire dans le vide. Donc, par où commencer ? Je suis plutôt satisfaite de ma vie. Dans le sens où je pense être chanceuse rien que de pouvoir (...)